Le Forum National du Tourisme Responsable 2012

Cet événement a été organisé en collaboration avec les Universités de Montpellier.

Le FNTR 2012 a regroupé 65 personnes (invités – intervenants – exposants) et accueilli plus de 200 personnes, dont la moitié d’étudiants de Montpellier, Mende,  Nîmes, Avignon, Toulon,  Aix en Provence, etc.

Le FNTR est un événement d’envergure nationale, voire internationale ayant pour principal objectif  de :

Donner l’information la plus objective qui soit sur chacune des problématiques traitées en associant les savoirs des acteurs du secteur, des voyagistes engagés, des chercheurs et universitaires…

Cette année 4 thématiques étaient au programme : l’écovolontariat, écotourisme et biodiversité, solidarités et tourisme communautaire, tourisme et territoires.

Dans ce but,tous les intervenants disposent d’unréel savoir sur le thème abordé. Nous laissons volontairement de côté ceux qui semblent avoir pour objectif premier de mettre en avant une société à vocation commerciale dans une démarche marketing.

Le FNTR permet de faire se rencontrer les acteurs français du tourisme responsable, et :

  • Sensibiliser le public le plus large possible, notamment les voyageurs, aux questions relatives au tourisme responsable
  • Associer une région à la réflexion sur le tourisme responsable : Chambéry et les Alpes en 2010, Montpellier, Languedoc Roussillon et les Cévennes en 2012.
  • Montrer, par des actions concrètes, les champs des possibles en matière de tourisme responsable

Bilan du FNTR 2012

Ce forum a donc regroupé (2 jours pleins) 22 intervenants d’origine très diverse : chercheurs, directeurs d’agences de voyages, dirigeants associatifs, voyageurs, guides, etc.  Pour 17 conférences.

Plusieurs d’entre eux ont animé 4 ateliers, se déroulant en soirée, présentant leur activité ou explicitant leurs connaissances plus en détail, pour un échange de proximité avec les personnes intéressées. Nous tenons à les remercier sincèrement pour la qualité des présentations effectuées.

Pour que chacun puisse s’exprimer il était  prévu un temps de questions / réponses, le plus souvent après chaque intervention.

Des films, des signatures d’auteurs, et le Trophée du voyageur éco-responsable de l’année étaient organisés afin d’impliquer le grand public.

Une journée sur le terrain était prévue le dimanche, pour montrer comment mettre en application les principes de l’écotourisme sur des territoires de proximité.

Il en a résulté :

  • La richesse des débats a bien eu lieu, dans une bonne interaction avec le public.
  • Des thèmes nouveaux, comme l’écovolontariat, la compensation territoriale ou la micropropriété solidaire ont été présentés au public pour la première fois, par ceux qui les ont imaginés et développés : Teje Mechri pour la micropropriété solidaire ; Pascal Lluch, Alain Laurent, et Jean-Pierre Lamic pour la compensation territoriale, avec une présentation de Bernard Patron, représentant la Route des Voyages, premier voyagiste à la mettre en œuvre.
  • L’écotourisme, dont les principes sont très souvent galvaudés, a été présenté de manière approfondie, notamment vis-à-vis de ses apports ou atteintes potentiels à la biodiversité.

 

  • La thématique relative aux territoires a donné lieu à de nombreux échanges, montrant la compréhension du public sur cette question ; ce qui renforce l’importance de la prise en considération des territoires, dès lors que l’on parle de tourisme responsable.

 

  • Les ateliers qui se sont déroulés en soirée ont été de très forts et denses moments d’échanges entre toutes les composantes présentes. Les intervenants, ont, en cette occasion, montré leur disponibilité vis-à-vis du public soucieux d’approfondir les questions que les conférences avaient suscitées.

 

  • La présentation des 12 posters, offerte aux personnes et structures impliquées, a permis des échanges de proximité avec les acteurs de terrain et les voyagistes.

 

  • Nous avons eu l’opportunité d’accueillir au cours du Forum des représentants de plusieurs voyagistes et institutionnels d’importance, dont Mme Fanny Dombre-Coste - Adjointe à la mairie de Montpellier, députée de la 3ème circonscription de l'Hérault.

 

Par ailleurs : 

Monsieur Yves Paccalet, écrivain, journaliste et naturaliste, qui était le parrain de cette édition a écrit un texte spécifiquement pour l’événement.

Le FNTR a accueilli de nombreux professionnels et étudiants très satisfaits de la qualité des interventions, et de la mise en réseau que ce Forum permet.

Nous avons rencontré un intérêt notoire de la part des nombreuses associations et institutionnels présents : Parcs régionaux, offices de tourisme, etc.

Le FNTR avait pour partenaires l’ensemble des médias nationaux concernés par cette thématique.

Cependant, en dépit d’une campagne de presse mieux orchestrée qu’en 2010, nous devons déplorer le continuel désintérêt et manque de professionnalisme des presses locales et régionales.

Nous continuons de constater une faible représentativité des voyageurs, qui semblent ne pas prendre en considération les innombrables questions que soulève la mise en pratique d’un tourisme responsable ‑ et / ou ne pas être informés des réels enjeux. Une fois de plus, le rôle de la presse généraliste semble prépondérant dans ce désintérêt.

Il faut noter que la Route des Voyages, agence membre de V.V.E, l’Association organisatrice du FNTR, avait proposé l’entrée gratuite à 173 clients voyageurs vivant dans la région de Montpellier, et que V.V.E avait invité ses 1 000 adhérents-voyageurs via sa Newsletter.

Le Trophée du Voyageur éco-responsable de l’année est un succès avec une gagnante : Laurence Dupont, qui s’est imposée au jury par la qualité de sa présentation. L’un des objectifs principaux du FNTR : impliquer les voyageurs engagés, et montrer que voyager responsable peut être tout à la fois, possible, peu onéreux, intéressant, participatif et satisfaisant pour soi-même, a été atteint pour notre plus grand plaisir.

La sortie journée sur le terrain du 2 décembre fut un autre succès, elle a été fortement appréciée par les participants, dont la seule  journaliste présente : Aurélia Dumté de Voyageons Autrement.

Côté logistique, nous remercions sincèrement l’Université de Montpellier 2 pour la mise à disposition de ses locaux.

Compte tenu du lieu et du budget alloués à l’événement, V.V.E a pris en charge l’organisation de la restauration des organisateurs, des intervenants, et des personnes désirant se restaurer dans l’enceinte du Forum.

Les repas pour 70 personnes, ont été réalisés par les bénévoles de l’association qu’il convient de remercier chaleureusement, eu égard à la qualité de la nourriture et du service fournis.

L’ensemble a été organisé de manière éco-responsable, avec zéro déchets non organiques, sans emballages : charcuterie bio d’Auvergne, Fromage bio local et de Savoie, pommes naturelles des vergers de Savoie, apportés par les bénévoles de V.V.E depuis leurs régions d’origine, accompagnés de lentilles, de riz, d’haricots rouges, et de vin rouge local. Les verres étaient des ecocups, louées pour l’occasion. Les assiettes en pulpe ont été compostées avec les déchets organiques par Languedoc Nature, ainsi que les fourchettes et cuillers en bois non réutilisables. Les plats étaient composés de palmier et serviront de nouveau pour le prochain FNTR !

Le FNTR 2012 a été préparé par son Comité d’organisation, dirigé par Jean-Pierre Lamic, directeur de V.V.E, assisté de Frédéric Certain de Languedoc Nature, de Marlène Concaret (graphisme), de Pascal Lluch de RandoPays (communication), de Daniel Truel (films / images & Trophée du Voyageur éco-responsable), et 30 bénévoles, auxquels nous adressons nos plus chaleureux remerciements.

L’association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsables, totalement indépendante sur le plan financier pour son fonctionnement, a pris en charge 80 % des dépenses du FNTR 2012, qui ne s’est pas autofinancé...